Quelle formation faire pour devenir tourneur-fraiseur ?

1578
Quelle formation faire pour devenir tourneur-fraiseur ?

Un tourneur-fraiseur est un professionnel qui façonne et modèle des pièces mécaniques sur une machine adaptée à cette tâche. Cette machine à commandes numériques appelée tourneuse-fraiseuse lui permet de produire des accessoires correspondant à la commande qu’il traite. C’est un métier transversal dont les compétences sont sollicitées dans divers domaines tels que l’aéronautique, la métallurgie, l’automobile, etc. Pour devenir tourneur-fraiseur, vous devez avoir de réelles aptitudes en mathématiques et en géométrie. Si cette condition est remplie, il ne reste plus qu’à suivre le parcours de formation permettant d’exercer ce métier.

Parcours scolaire pour devenir tourneur-fraiseur

Vous pouvez suivre plusieurs cursus scolaires pour intégrer le métier de tourneur-fraiseur. Toutefois, quel que soit le parcours, il est indispensable de suivre une formation en mécanique industrielle. Si vous souhaitez suivre la formation à la suite du CAP, vous devez d’abord obtenir un CAP armurerie (fabrication et réparation). Ensuite, vous devrez passer le CQP (certificat de qualification professionnelle) qui vous permet d’accéder à la profession de tourneur-fraiseur. Suivez ce lien pour intégrer une formation tourneur fraiseur. Vous pouvez décider de suivre la formation après le baccalauréat. Pour cela, vous devez être titulaire d’un Bac pro TRPM (technicien en réalisation de produits mécaniques), d’un Bac pro TO (technicien outilleur) ou d’un bac Pro TU (technicien d’usinage). La formation est également accessible avec un BTS, notamment un BTS CPRP (conception des processus de réalisation de produit).

A découvrir également : Où et comment faire un bilan de compétences ?

Faire une carrière de tourneur-fraiseur

Après avoir obtenu le diplôme de tourneur-fraiseur, vous pouvez évoluer vers différents postes. Après quelques années d’activités, vous pouvez faire valoir votre expérience en tant que chef d’équipe. Cependant, votre carrière peut aussi vous mener vers un poste de technicien méthode, technicien programmateur régleur, etc. Avec votre salaire, vous pourrez investir dans le secteur immobilier. Si le salaire d’un tourneur-fraiseur débutant se situe entre 1450 et 1500 € par mois, un professionnel aguerri gagne en moyenne 2700 €.

Les compétences requises pour être tourneur-fraiseur

Pour devenir tourneur-fraiseur, vous devez être capable de lire des plans et des fichiers CAO/FAO (Conception Assistée par Ordinateur/Fabrication Assistée par Ordinateur). Vous devrez aussi posséder une bonne connaissance en mécanique pour comprendre comment fonctionnent les machines-outils.

A lire en complément : Réussir votre candidature à Ecandidat Grenoble : les étapes à suivre

La précision et la minutie sont aussi des qualités indispensables car le travail du tourneur-fraiseur consiste à réaliser des pièces aux dimensions très précises. Le sens de l’observation est également un atout majeur pour détecter les éventuelles anomalies dans le processus de fabrication.

Vous devez travailler efficacement avec vos collègues sur votre lieu de travail. La communication sera donc importante tout au long du processus.

Certaines entreprises recherchent également chez leurs candidats une aptitude à apprendre en continu puisque ce métier ne cesse d’évoluer avec l’arrivée permanente de nouvelles technologies et l’amélioration constante des techniques déjà existantes.

Les perspectives d’emploi dans le domaine du tournage-fraisage

Malgré l’automatisation croissante du secteur, les perspectives d’emploi pour les tourneurs-fraiseurs sont bonnes. En effet, bien que certaines parties du travail soient automatisées, la plupart des entreprises auront toujours besoin de personnel qualifié pour superviser et effectuer des tâches liées au tournage-fraisage.

Selon les chiffres publiés par le gouvernement français, il y a environ 8 000 emplois dans le domaine du tournage-fraisage en France. Les régions où ces emplois sont concentrés incluent l’Ile-de-France, Rhône-Alpes et Pays de la Loire.

Les salaires initiaux peuvent varier selon votre niveau de formation et vos compétences techniques. Il est possible de gagner un salaire net mensuel moyen variant entre 1 500 euros et 2 500 euros bruts selon votre profil et votre région géographique en débutant comme tourneur-fraiseur.

Les opportunités d’avancement professionnel sont aussi nombreuses si vous êtes prêt à poursuivre votre formation tout au long de votre carrière. Devenir chef d’équipe ou responsable de production peut vous permettre une évolution rapide vers des positions plus occupées qui demandent plus de responsabilités mais aussi plus de qualifications techniques. Vous pouvez aussi envisager une mutation vers d’autres domaines tels que celui de la qualité ou celui de la commercialisation lorsque vous avez acquis davantage d’expérience professionnelle dans ce métier spécifique.

Faire carrière en tant que tourneur-fraiseur offre plusieurs avantages : un emploi sûr avec des possibilités d’avancement professionnel intéressantes ainsi qu’un salaire attractif dès que vous avez acquis suffisamment d’expérience professionnelle pour pouvoir évoluer rapidement sur le plan de la rémunération. Il n’est donc pas surprenant que ce métier soit demandé et apprécié par les industriels dans une large gamme d’entreprises de tous secteurs confondus, allant des PME aux entreprises du CAC40.