Bien choisir la couverture pour le jeune conducteur



L'assurance auto pour chaque jeune conducteur

Comme les jeunes conducteurs, âgés de 18 à 20 ans, risquent plus d’avoir des accidents, souscrire une assurance est primordial mais la cotisation revient chère. Sont considérés comme jeunes conducteurs, ceux qui disposent d’un permis de conduite moins de 3 ans et ceux qui en détiennent un durant 3 ans sans être couvert. Les compagnies d’assurance appliquent une surprime pour les jeunes conducteurs. Cette surprime est effective pour les jeunes conducteurs qui couvrent leur propre voiture et pour les parents qui souscrivent leurs enfants dans leur contrat d’assurance. La première année, la surprime est de 100% en se basant sur la cotisation de base. Elle diminue de 50% la deuxième année sans accident responsable et disparaît la troisième année.


Conditions pour bénéficier d’une cotisation minime pour l'assurance auto jeune

La cotisation est également moindre pour un jeune qui a bénéficié d’un apprentissage anticipé de la conduite ou conduite accompagnée dès l’âge de 16 ans. S’il a provoqué un accident en roulant dans la voiture de ses parents, il peut s’acquitter de la franchise si ses parents n’ont pas annulé la clause. La conduite accompagnée permet d’amenuiser la surprime de 50 à 25%. Un assureur prend en charge le jeune conducteur dont la puissance de la voiture est comprise entre 75 et 90 CV. Plus une voiture est de petite cylindrée, plus la couverture est minime. En cas d’accident provoqué par le jeune conducteur, l’assurance responsabilité civile obligatoire couvre les frais. Un conducteur novice choisira forcément une assurance moins chère. Mais le terme moins cher est un véritable piège car la franchise est nettement élevée. Avant de souscrire une assurance, il est préférable de pencher sur les détails des formules proposées. La formule classique consiste à payer une surprime suivant l’expérience du conducteur. Si ce dernier paie cette surprime, il n’est plus obligé de payer une franchise élevée même s’il manque d’expérience. L’idéal est de confronter le rapport cotisation/franchise de plusieurs assureurs.


Pourquoi opter pour la conduite accompagnée ?

L’assurance pour un jeune conducteur est limitée s’il a bénéficié d’une conduite accompagnée car il possède quelques expériences et réduit les risques d’accident comparé à un conducteur novice ayant suivi une formation classique. L’apprentissage anticipé de la conduite est dédié aux jeunes âgés de 16 à 18 ans. Le jeune conducteur suit 20 leçons et apprend les codes. Puis, il doit parcourir 3 000 km dans un délai de 1 à 3 ans avec un tuteur expérimenté d’au moins 5 ans. Pour la conduite supervisée, l’assurance se présente sous 2 formes : durant l’apprentissage ou après l’acquisition du permis. Dans le premier cas, les parents du conducteur novice demande un prolongement de garantie de sa couverture auto après son inscription à l’auto-école. Ils doivent fournir des pièces exigées par l’assureur dont les feuilles de présence à l’apprentissage, l’attestation de fin de formation ou le contrat. Le tarif et les franchises ne changent pas quand l’assureur modifie la clause. Un apprenti ayant suivi une conduite accompagnée voit réduire sa surprime car il dispose d’une expérience de conduite d’une distance de 3 000 km. Leur surprime est de 50% la première année et 20% la deuxième année.