Pourquoi embaucher un community manager ?

21

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE

  • Définition du gestionnaire communautaire
    • Nous découvrons 5 bons raisons de travailler avec un gestionnaire communautaire :
  • 1. Travailler avec un gestionnaire communautaire pour sa maîtrise des réseaux sociaux
    • Le gestionnaire communautaire a l’avantage de maîtriser les réseaux sociaux. Il sera en mesure de soutenir les PME, les startups… la création de leur
  • stratégie La gestion des médias sociaux prend beaucoup de temps 2. Travailler avec un gestionnaire de communauté pour votre e-réputation
  • 4. Rapprochez votre entreprise de vos consommateurs
  • 5. Le gestionnaire communautaire rencontre sa collectivité
    • Quel est le lien intracommunautaire dans la gestion communautaire ?
    • Les membres d’une communauté n’interagissent pas les uns avec les autres ou très peu.
    • Pour quelles raisons ?

    3. Travailler avec un gestionnaire de communauté pour votre visibilité

    • Pensez à ce qu’un gestionnaire de communauté peut vous faire gagner du temps et de la productivité !
  • Conclusion sur le travail avec un gestionnaire communautaire

Travailler avec un gestionnaire de communauté apporte beaucoup à votre entreprise sur de nombreux axes. C’est une profession qui a rapidement fait son chemin sur le ans, puisque le rôle est apparu en France vers 2009.

A voir aussi : Comment repérer un bon candidat?

Cependant, il a dû subir beaucoup de critiques et de malentendus de la part de nombreux professionnels et entreprises, qui ne comprenaient pas son rôle.

Il était considéré comme le profil quelque peu amusant qui passait son temps à s’amuser sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui encore, la gestion communautaire est lente à être connue et reconnue par de nombreux acteurs du monde professionnel.

A lire en complément : Quelle formation pour devenir mandataire immobilier

Définir le gestionnaire de communauté

Porte-parole de votre entreprise sur Internet et surtout sur les réseaux sociaux, le gestionnaire de communauté est défini comme un animateur communautaire. Il va essayer d’engager un public, des fans, des adeptes… vers votre entreprise et ce qu’elle offre.

Le gestionnaire de communauté a de nombreux rôles associés à cette animation communautaire. Il produira du contenu, le partagera sur les réseaux sociaux, interagira avec sa communauté et mettra en place de nombreuses actions pour augmenter la son public.

En arrière-plan se trouve l’engagement qu’il sollicitera de ses membres, afin qu’ils interagissent autant que possible avec le contenu que le gestionnaire de la communauté partagera. Il en fera des ambassadeurs pour assurer la viralité sur son contenu.

Découvrez 5 bonnes raisons de travailler avec un gestionnaire de communauté :

1. Travailler avec un gestionnaire communautaire pour sa maîtrise des réseaux sociaux

Si le gestionnaire de communauté est régulièrement annoncé comme interprète, ou un profil opérationnel pour mettre en œuvre une stratégie sur les réseaux sociaux, il faudra le distinguer du freelancing.

Il n’est pas toujours appelé à s’occuper de la stratégie numérique de l’entreprise, sauf si elle dispose d’un service de communication et/ou de marketing.

Le gestionnaire de communauté a l’avantage de maîtriser les réseaux sociaux. Il sera en mesure de soutenir les PME, startups… créer leur stratégie

C’ est principalement dans les grands groupes et les grandes agences que le gestionnaire communautaire sera plus performant, contrairement aux PME et startups où il aura plus de latitude. Cependant, il a été formé à développer une stratégie, et sera donc à l’aise sur cet axe.

D’ autre part, sa maîtrise des réseaux sociaux lui donnera une pleine autonomie et facilité dans toutes les actions qui dépendent de ces canaux.

La gestion des médias sociaux prend beaucoup de temps

Si la gestion des réseaux sociaux prend beaucoup de temps, le Community Manager pourra organiser et utiliser des outils dédiés pour optimiser ses actions.

Vous n’êtes pas facile de savoir par où commencer quand vous n’avez aucune expérience dans ce domaine.

Un gestionnaire de communauté saura alors connecter la stratégie et les réseaux sociaux qu’il devra utiliser pour remplir sa mission, à la recherche de afin d’atteindre les objectifs qui se fixeront avec vous. Il va :

  • Définir les réseaux sociaux les plus pertinents en fonction des objectifs à atteindre.
  • Développement d’une stratégie de contenu adaptée à tous les réseaux sociaux sélectionnés.
  • Élaboration d’une stratégie communautaire sur toutes les actions à réaliser et sur les objectifs à atteindre.
  • Créez une surveillance du contenu sur votre secteur, afin de renforcer votre production et de vous positionner sur votre expertise au besoin.
  • Configurez un programme éditorial basé sur les réseaux sociaux sélectionnés.
  • Mettre en œuvre des indicateurs de performance clés (indicateurs de performance) pour mesurer toutes ses actions.
  • Émettre des rapports mensuels avec les mesures collectées, afin d’assurer un suivi des actions et permettre leur lecture aux personnes intéressées. etc…

Travailler avec un gestionnaire de communauté sur cet axe, entraînera déjà un gain de temps clair sur la partie gestion des réseaux sociaux et tout le travail qui tournera autour.

2. Travailler avec un Community Manager pour votre e-réputation

Mettre les pieds sur Internet est addictif à bien des égards, notamment en ce qui concerne sa réputation électronique. Il est également préférable de réfléchir attentivement à votre relation avec vos clients, avant de décider d’aller sur Internet.

Assurez-vous que vous disposez d’un service client impeccable, que vous êtes disponible, et apportez toutes les informations nécessaires au gestionnaire de communauté qui devra travailler sur cet axe.

En ce qui concerne la réputation électronique, travailler avec un gestionnaire communautaire contribuera à mettre en place une surveillance efficace. Le gestionnaire de la communauté essaiera d’être informé de tout ce qui est dit ou dit au sujet de votre entreprise.

L’ objectif est d’arrêter toute communication qui pourrait s’avérer négative pour votre image et, par extension, votre e-réputation.

crédit photo : iStock par Getty Images

Il analysera les réseaux sociaux où les échanges sont très nombreux et rapides autour des marques et des problèmes rencontrés par les internautes. Il utilisera des solutions dédiées pour assurer leur suivi et sera informé des mots-clés choisis précédemment.

C’ est un travail méticuleux et indispensable lors du démarrage sur Internet.

Si vous n’avez pas besoin de surveiller ce qui est dit de vous au quotidien, pensez en même temps à surveiller ce qui est dit sur vos concurrents et voyez comment vous pouvez revenir positivement s’ils rencontrent des problèmes.

Il s’agit d’être prudent et de mesurer correctement vos actions, car l’objectif n’est pas de les mettre sur vos épaules, mais de comprendre à quoi vos clients pourraient être sensibles.

Le gestionnaire communautaire jouera le rôle d’une tour de contrôle, en prenant soin de résonance de votre image sur les réseaux sociaux.

3. Travailler avec un Community Manager pour votre visibilité

L’ une des tâches principales du Community Manager, elle concerne la recherche de visibilité à travers ses différentes actions.

Lorsqu’ une entreprise décide d’être présente sur Internet, elle est d’être visible et de gagner de nouveaux clients dans un marché bien défini, et selon les objectifs fixés en amont.

Travailler avec un Community Manager sur cet axe vous assurera une meilleure visibilité sur Internet et les réseaux sociaux.

crédit photo : iStock par Getty Images

Le gestionnaire de communauté aura principalement recours à la création de contenu en tant qu’axe de visibilité de recherche. Pour ce faire, il est nécessaire de produire du contenu pertinent pour votre public et optimisé pour les moteurs de recherche en même temps.

Savoir comment vous positionner sur Google nécessite quelques compétences en référencement. Même si la communauté n’est pas un expert en référencement, elle devra au moins connaître ses contours pour profiter de cet axe.

Il s’agit de connaître ses mots clés et de recourir à quelques conseils qui aideront le gestionnaire communautaire dans sa quête de visibilité. La première chose sera de ne pas jouer les 11 erreurs les plus courantes dans le référencement, mais aussi de savoir comment mettre en œuvre un maillage interne efficace.

Il y a beaucoup de trucs qui ne sont pas difficiles à maîtriser pour obtenir de bons résultats à moyen terme.

Il peut être noté que ses nombreuses actions menées sur les réseaux sociaux, aideront beaucoup à atteindre cette visibilité, car le partage d’un article sur Twitter, par exemple, générera des clics, puis du trafic sur votre site Web.

4. Avoir votre entreprise à vos consommateurs

La tâche du gestionnaire communautaire est également de créer un rapprochement entre sa communauté et la marque pour fonctionne. Il saura créer ce rapprochement pour être prudent, répondre en cas de besoin ou de problèmes éventuels rencontrés.

La communauté donnera ainsi le sentiment à sa communauté, de communiquer directement avec la marque. Il sera en mesure de trouver et de recueillir des informations essentielles pour faire évoluer son offre, améliorer la qualité de ses services.

crédit photo : iStock par Getty Images

Le rapprochement crée un sentiment de proximité avec la communauté, voir l’adhésion selon les échanges et ce qu’il préconise la marque etc…

L’ intérêt est de fidéliser et d’impliquer votre communauté à travers diverses actions telles que des concours, des webinaires, des contenus spécifiques, des réunions…

Au fil du temps, le gestionnaire de communauté détectera les profils actifs pour en faire des ambassadeurs de la marque sur les réseaux sociaux. Ce faisant, il conduira ses ambassadeurs à créer la viralité, ce qui permettra Couvrir l’espace numérique de manière plus large.

5. Le gestionnaire de communauté rencontre sa communauté

C’ est l’un des as à traiter maintenant. Quand il s’agit de s’engager avec sa communauté, rien de tel que le rencontrer et établir un lien intracommunautaire.

crédit photo : iStock par Getty Images

  • Quel est le lien intracommunautaire dans la gestion communautaire ?

Quand un anime de gestionnaires communautaires nos communautés sont régulièrement sur un discours bidirectionnel, ce qui semble logique à première vue.

Cependant, si vous regardez de plus près, le Community Manager interagit avec sa communauté et vice versa… ce qui signifie qu’il manque un axe !

Les membres d’une communauté n’interagissent pas les uns avec les autres ou très peu.

C’ est là que rencontrer votre communauté peut jouer un rôle clé dans la poursuite de la participation. Être en mesure de rencontrer les internautes avec lesquels nous interagissons, avec lesquels nous interagissons sur de nombreux sujets est un axe prioritaire.

  • Pour quelles raisons ?

Beaucoup d’entreprises, marques… restent dépendantes des réseaux sociaux, et sont en quelque sorte coincées à l’intérieur. Ils dépendent pour beaucoup du budget de l’investissement dans les annonces pour être visibles et gagner de l’engagement.

Pour une entité qui n’a pas de budget, travailler avec un gestionnaire communautaire pour organiser des réunions, des petits-déjeuners ou des bouches d’aération sera un réel avantage pour créer ce lien intracommunautaire.

Conclusion sur le travail avec un gestionnaire communautaire

En conclusion, travailler avec un gestionnaire de communauté vous apportera beaucoup si vous décidez d’être sur Internet ou si vous voulez renforcer une présence existante. Ces 5 bonnes raisons de faire appel à lui sont juste un exemple de ce que le gestionnaire communautaire sera en mesure d’entreprendre.

Ses compétences sont étendues et certains profils sont encore plus spécialisés dans des domaines spécifiques, tels que la gestion de crise, le suivi des clients, etc…

Note : Beaucoup croient que l’utilisation d’un stagiaire Community Manager peut résoudre de nombreux problèmes en sous-estimant son rôle. Il commence un stagiaire et essaie de mettre en pratique ce qu’il vient d’apprendre pour acquérir de l’expérience.

Ce n’est pas une mauvaise idée d’embaucher un stagiaire, mais ce ne sera pas le reflet d’un ensemble de compétences acquises à partir d’un profil d’expert. En outre, il sera en mesure de venir comme un renforcement d’un gestionnaire communautaire actuel et se révélera sans aucun doute une aide précieuse.

Pensez à ce qu’un gestionnaire de communauté peut vous faire gagner du temps et de la productivité !

Publicités , vous serez en mesure de prendre un CM indépendant et de le faire travailler sur des actions spécifiques, puis voir si une embauche à temps plein peut s’avérer utile.

Crédit photo en vedette : iStock by Getty Images

Évaluation globale de nos lecteurs